LES
 
FACTEURS
 
HUMAINS
 

FR EN

 

Challenger / Columbia,
Piper Alpha / Deep Water Horizon,
Tchernobyl / Fukushima, ...

des époques différentes mais des catastrophes similaires.


Comment expliquer cette répétition d'événements dans des mêmes domaines malgré les progrès de la technique, l'ajout de procédures, les durcissements des réglementations ? Quel facteur de risque traverse les époques sans être réellement pris en compte ?

Ce facteur a réellement commencé à être identifié dans les années 90 par l'étude "d'organisation à haut niveau de fiabilité" (HRO) initiée par des chercheurs de Berkeley. En étudiant certains secteurs spécifiques (centrale nucléaire, contrôle aérien et porte avion), ils ont identifié des particularités organisationnelles concourrant spécifiquement à la sécurité de leurs activités. Les organisations mises en place minimisaient les risques d'erreurs humaines.

Malgré le développement de l'automatisation, la présence de l'humain reste incontournable. Même si l'on a cherché à déléguer certaines fonctions à des machines, elles ne peuvent pas se substituer totalement à l'humain. La simulation informatique par la puissance de calcul a permis des gains de temps et d'échelle colossal. Toutefois la main de l'humain y est partout présente: paramétrage, construction du modèle, analyse des résultats,....

"L'erreur est humaine"

Par nature, l'humain serait faillible. Des processus cognitif innées peuvent conduire à des actions contraires aux résultats souhaités par notre volonté. Ainsi une fiabilité élevée n'est donc pas atteignable sans maîtrise de ces processus.

"L'effet de gel" ou "effet tunnel", en est l'exemple le plus parlant. Il s'agit du processus qui traduit le fait que plus l''implication dans une tâche est grande, plus il est difficile de la remettre en cause même face à des critères objectifs.

Les facteurs humains doivent être appréhendées au niveau individuel mais aussi collectif. En effet, ce qui est généralement identifié comme des erreurs individuelles peuvent être la résultantes de choix organisationnels. L'environnement social, les politiques managériales, la financiarisation,... sont autant d'aspects qui ont des conséquences sur les comportements individuels.

Si le facteur humain est source d'erreur, il est aussi un facteur de sécurité. L'expérience, l'esprit d'initiative, la capacité d'analyse, l'adaptabilité sont autant de capacités - si l'on se met dans des conditions favorables à leurs expressions - qui sécurisent les systèmes.

Le domaine des facteurs humains est donc vaste. L'objet de ce site est de faire la synthèse des facteurs humains et leurs rôles dans la sécurité des systèmes.

 

Actualites

Les dernières news des FOH

 

REX

Les accidents causés ou évités par des FOH

 

Domaines

A chaque domaine
une approche différentes des FOH

 

Methodologies

Différentes méthodes pour analyser,
prévenir les accidents

 

Bibliographie

Les livres traitant des FOH

 

human.factor.web@gmail.com

12/06/2016

Matthieu THIBAULT